Date début : 30/11/2015
Date fin : 30/11/2015
17:00
Archives du Maroc, Salle polyvalente
Archives privées : Patrimoine national ?, tel est le thème choisi pour célébrer, cette année, la Journée Nationale des Archives, fêtée chaque 30 novembre au Maroc. Cette célébration constitue, comme toutes celles qui l'ont précédé, une occasion pour susciter un débat en vue de poser les jalons d’une gestion rationnelle des archives.
Cette journée, qui a eu lieu lundi 30 novembre 2015 aux Archives du Maroc, comprend une table-ronde sur les archives privées et les modes de leur gestion, animée par un parterre d’universitaires et d’experts marocains et étrangers. Elle a été aussi l’occasion de présenter les bonnes pratiques archivistiques de France et de Suisse, et d’exposer les cas de fonds d’archives disponibles dans différentes bibliothèques et musées marocains ; tels que : Dar Iligh (Tazeroualt), la bibliothèque SBIHI de Salé, la médiathèque Mohamed MENOUNI (Meknès)… ainsi que des fonds d’archives des régions du Nord et des Provinces du Sud.
Dans le cadre de cette manifestation, un hommage a été rendu à des personnes qui ont remis à l’institution leurs archives privées, à savoir : la famille du sociologue Feu Mohamed GUESSOUS, l’architecte Sidi Saïd HANSALI, le vicaire général de Tanger - Père Siméon STACHERA, ainsi que l’écrivain français Colin MIEGE dont le grand-père maternel, Désiré Sic, était photographe lors de son affectation militaire au Maroc entre 1913 et 1933.
Un hommage a été rendu également à l’épouse du dramaturge marocain Feu Abdessamad KENFAOUI, Mme Danièle KENFAOUI, et à la famille du grand diplomate et journaliste Feu Mohamed Larbi MESSARI (représentée par Mme Mouna MESSARI, la fille du défunt). Ces dernières ont signé, en marge de cette rencontre, une convention avec Archives du Maroc portant sur la remise du patrimoine archivistique des deux défunts à l’institution.
 
Partager :